Correspondance entre George Sand et Victor Hugo

George Sand et Victor Hugo, pourtant contemporains ne se sont jamais rencontrés.

A la suite de la sortie de ses poésies « Les Contemplations », Victor Hugo, exilé à Guernesey ne reçoit que très peu d’encouragements ou de soutiens de la part des auteurs de son temps. George Sand décide de prendre sa défense. Une longue correspondance débute en cette année 1856, une correspondance qui va se poursuivre jusqu’à la mort de George Sand en 1876.

Victor Hugo écrira alors « Éloge funèbre » pour George Sand. Texte qui commence ainsi :

« Je pleure une morte et je salue une immortelle, je l’ai aimée, je l’ai admirée, je l’ai vénérée... »

Le spectacle est le fruit de cette correspondance entre les deux grands auteurs.